La vie en suspension, toujours

Trouver la joie.

Nait-on avec la joie comme on dit chevillée au corps ?

Ou est-ce le but d’un chemin à parcourir pour se libérer de la peur, la culpabilité, l’acceptation de ses erreurs, de ses échecs, de tous les actes manqués qui finalement parsèment chaque vie ?

Nait-on avec une incapacité intrinsèque de profiter de l’instant présent et est-ce un autre chemin a emprunter pour avoir parfois le sentiment d’être pleinement joyeux ?

J’ai vu des personnes se transformer durablement quand un tiers leur donnait une affection sincère, des gens tourmentés qui on peut le dire ont découvert une aube d’où les brouillards enfin avaient disparus.

J’ai vu des gens joyeux se transformer quand la vie les a accablés de malheurs.

Pour ma part, une très grande joie suivie d’une disparition, disparition définitive, que pourtant j’avais eu l’heure d’expérimenter plusieurs fois, la mort, m’a laissée comme vide, le coeur pourtant battant et les yeux bien ouverts.

Cela fait longtemps que je n’écris plus, ma muse ayant disparu.

L’élan salvateur qui avait exorcisé mes pertes nombreuses s’est évanouit avec celui que j’aimais.

J’étais partie au Donbass puisque à part mes connaissances professionnelles, je ne pouvais plus accoucher de rien au monde et avait perdu la capacité de renaitre.

J’étais partie pour les partager, ne craignant pas les bombes, ne craignant pas de disparaitre.

Et je me suis retrouvée là, privée de mon projet de partage, privée d’apporter un confort moral aux enfants de la guerre.

Arriverais-je un jour à cheviller la joie à mon âme ?

Et ainsi à me contenter de tout ?

Et peut-être seulement, à jouir d’être en vie.

Oui,

Si une fois encore je rencontre l’amour.

Aimer et être aimée me manque comme le jour manquerait à la nuit.

 

 

Derniers commentaires

Articles récents

Le 17 ème régiment, 1907, message aux forces de l’ordre françaises

En 1907 pendant la révolte des vignerons, dite révolte des gueux, l’état à ordonné à la troupe de tirer sur le peuple, un régiment, le 17 éme a refusé, une chanson est née, ah si seulement les policiers français avaient un peu d’âme de cette troupe !! un homme, ça s’empêche !

 

 

 


Crépuscule de Juan Branco en accès libre, extrait

« Ce que nous nous apprêtons à révéler ici, c’est la factualité qui a permis la mise en place de ce pouvoir.    La façon, dont, par exemple, Edouard Philippe,  sorti de nulle part, a accédé au poste de premier    ministre, après s’être piteusement perdu entre des missions de lobbying pour une grande entreprise    nucléaire et apparatchikismes divers auprès de Les Républicains. Comment et pourquoi Ludovic Chaker    et Alexandre Benalla ont été recrutés à l’Elysée afin de mettre en place une garde prétorienne agissant    en « police privée » d’Emmanuel Macron, selon le modèle que lui avait fait découvrir Bernard Arnault en le présentant à Bernard Squarcini, ancien directeur de la DGSI, actuellement mis en examen pour avoir    mis au service de son nouveau patron,    LVMH,    ses    réseaux    et    parfois    les    services    secrets    de    notre    pays.     Comment    tout    cela,    malgré    les    courageuses    investigations    de    certains,    n’a    jamais    été    proprement    raconté.    Nous    allons    parler    de    la    raison    pour    laquelle    Édouard    Philippe    a    pris    une    telle    place    auprès    d’Emmanuel    Macron,    là    où    la    presse    libre    et    ses    centaines    de    journalistes    s’est    satisfaite    d’en    faire    le    récit    que    lui    dictait    la    macronie.     Ce    que    nous    allons    démontrer    ici,    c’est    que,    sur    cette    affaire    comme    en    des    centaines    d’autres,    un    récit    démocratique    n’a    pas    été    fait.    Que    sur    des    événements    aussi    importants    que    la    nomination    d’un    chef    de    gouvernement,    la    France    a    été    tenue    aveuglée.    Et    que    le    problème    démocratique    que    cela    suscite    est    ontologique    :    il    menace    notre    régime,    en    retirant    à    ses    dirigeants    toute    légitimité,    puisqu’en    faisant    de    leur    élection    une    farce    visant    à    masquer    les    véritables    ressorts    les    ayant    propulsés.    Nous    allons    montrer    comment    un    être,    Jean-Pierre    Jouyet,    que    tous    les    journalistes    politiques    connaissent,    sur    lequel    aucun    n’a    enquêté    en    ses    rapports    à    la    Macronie3,    comment    cet    être    a    fait,    avec    Henry    Hermand    –    millionnaire    chargé    de    financer    la    vie    privée    de    Macron4    –    et    Xavier    Niel,    le    Président    Macron. »

 

Aparté :  Branco ne peut s’empêcher de déblatérer sur M.Poutine, il ne connait apparemment rien à la guerre de Tchétchénie, je me demande ce que lui rapporte ses mensonges ? alors, dissident ou une fois de plus outil système ? bien que la teneur du livre soit bonne, je me pose cette question, pourquoi participe t-il au mensonge sur M.Poutine ? bizarre !!! Il compare l’ascension de macreux à celle de Poutine, quel est son but ? lui qui parle d’influence semble bien influencé….

Peut-être devrait-il simplement rester dans son champ de compétences ?

 

 

 


Notre futur avec la 5G

Très restreint.

Plus d’insectes et plus d’oiseaux.

Fin de l’humanité.

Trop de technologie tue la technologie.

Nous l’aurons bien cherché.

Aucune étude à ma connaissance n’a été entreprise sur l’impact des ondes sur nore environnement ou elles ont été tues pour faire du fric.

La 5G, c’est un micron-onde planétaire.

Ou quand les hommes ne peuvent pas s’empêcher d’inventer sans aucune considération pour leur jardin planétaire.

:(

 

 


Le fascisme, les banquiers, la grande bourgeoisie, la bourgeoisie. La guerre au service des affaires.

« Oui la grande bourgeoisie d’affaires allemande, européenne et américaine a joué un rôle prédominant dans la montée du Nazisme et oui nous sommes à un moment où nous ferions bien de nous rappeler cette partie de notre histoire au risque d’avoir à la revivre.

BHL est révélateur de la stratégie d’enfumage du pouvoir qui n’est plus qu’une somme d’intérêts particuliers. Faut-il d’ailleurs rappeler que le philosophe désintéressé qu’est BHL est un obligé qui a fait sa fortune en vendant la société de son père à un certain François Pinault dans les années 1990. »
https://brunobertez.com/2019/02/01/le-fascisme-les-banquiers-la-grande-bourgeoisie-la-bourgeoisie-la-guerre-au-service-des-affaires/?fbclid=IwAR1Fk0G9Sjk_i37oxq188fgjzDZ3fbr5Xjio1tCo2azoJltxTmefmc7Ej9I#like-132239
.

Articles plus anciens

« King Kostard veut notre déclin », fiction vraie par Bruno Adrie

L’influence américaine au plus haut niveau de l’Etat et des médias

La monnaie, instrument de la confiance publique, par Christian Darlot

Le cercle vicieux de la corruption « légale étatisée » en France, Juan Branco

20 000 euros environ /an

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow