J’ai commencé à « signer »

C’est épuisant.

Je suis la mauvaise élève de la classe.

Je crois que c’est parce que je suis très bavarde.

Non point que je parle en cours.

Non.

J’ai des difficultés parce que j’ai un véritable amour pour les mots.

Bien qu’ils puissent être utilisés pour tromper,

J’aime les écrire, j’aime leur chanson.

J’aime quand utilisés d’une certaine façon,

Ils projettent des images.

Ma passion pour eux diminue maintenant:

à cause de la novlangue,

Les mots sont vides.

Ils sont inversés.

Utilisés contre nous.

Je n’arrive plus à lire le constat lucide de mes compagnons dissidents de pensée.

Je fais une crise de foie totale.

Je suis malade.

Mon intuition me parle de l’avènement de Sauron.

 

 

Bien-sûr, il ne faut pas oublier:

Rien n’est jamais joué.

 

 

 

 


Archive pour juillet, 2014

Moi, naïve,

Ben, pas tant que ça en fait.

Je suis chaque jour étonnée en allant sur le blog  les crises de voir des gens étonnés de la situation.

Je suis au fond du panier sur ce blog, c’est avéré.

Ben, sans avoir toute cette culture, il m’a toujours parut probant que la démocratie était une mascarade si on ne la soignait pas.

Elle a eu son heure de gloire dont nous n’avons pas profité,

Laissant aux pôles-éthiques,

Le soin de s’occuper de tout !

Nous nous sommes désengagés.

Mais ça ne date pas d’hier.

Comment avons-nous pu nous poser devant la tv lobotomie sachant très bien qu’ailleurs, des enfants mourraient de faim ?

Comment avons nous laissé faire le nucléaire ?

Puis la finance ?

Puis le soutien aux nazis, en Ukraine ?

 

Aujourd’hui,

Notre égoïsme, égocentrisme, nous rattrape.

Nous avons peur pour nous même,

De ce qui sévit dans d’autres contrées.

 

Et nous voilà étonnés, dégoûtés,

Désabusés ?

Ben, oui, y a de la misère.

 

Nous sommes responsables autant que les guignols à qui nous avons remis les clés de la Planète.

Criminels pratiquant le déni journalièrement.

 

Mais que croyons-nous donc obtenir en restant le cul sur la chaise, acquérant surtout le superflu, le voyant, gobant des sons, des images, tels des carpes ?

 

Toutes les relations sociales doivent être entretenues, mises au bilan, réévaluées, réformées pour coller à la déclaration des droits de TOUS LES HOMMES et de la Terre.

C’est un combat quotidien, ne pas baisser la garde.

J’espère qu’après ce chaos terrible qui arrive tel un faucon noir, nous passerons au tirage au sort.

et à des gardiens-surveillants de l’ordre.

Peut-être allons nous tous disparaître…

 

Quel gâchis.

Cette Terre cadeau que nous avons transformée en dépôt d’ordures.

Quelle honte.

 

Terre, ma Terre que j’aime,

Au nom de tous les miens,

Je te demande pardon.

 

 

 

 

Demain déjà, présent absent.

 

Nos sociétés occidentales ont trop de projets, trop d’assurances, trop de pharmacies.

Elles sont dans « l’après ».

Elles se protègent de demain sans même étre là au présent.

Elles se shootent aux médocs.

Elles se projettent.

 

 

PAF !

 

 

 

 

 

 

Vivre heureux en attendant la mort….

Peut-on être heureux ET lucide ?

Oui, je pense que oui.

Non, je pense que non.

;O)

 

 

 

 

 

 

Alicaments : liste non exhautive.

Curcuma

Vitamine C

Magnésium

Huile de foie de morue

 

 

Argent colloïdal pour tout usage.

 

contre-alicaments :

Lait

Gluten

graisse animale

Viande

Tous les produits chimiques.

 

 

 

Un philosophe dit que

Seulement 5% des gens sont en capacité de réfléchir par eux-mêmes.

Ben si seulement 5% des gens ont contribué aux avancées dans le respect des droits et de la vie,

Quel véritable progrès dans le  respect à l’autre obtiendrions-nous avec un petit 17% ?

Je me plais à croire, avec cette comparaison,

Que ce sera possible et suffisant, pour un temps.

Je suis une éternelle rêveuse au droit à la Dolcé Vita pour tous.

 

 

 

Le jour d’après.

Je suis persuadée que la métamorphose présente sera une grande douleur et un bel accouchement.

Je fais confiance à l’homme.

S’il a pacifié son monde dans certains endroits,

S’il a réussit à passer de l’état de barbare à l’état d’être généreux, sensible,

Il continuera.

Il y a eu d’autres obstacles et non des moindres.

NO PASARAN !

 

 

 

Des êtres ?

Tellement de différences malgré nos semblables apparences.

Plus je côtoie les hommes,

Mieux j’aime mon chien et mes chats.

Cependant,

On me donnerait à choisir entre un inconnu humain et mon chien,

Je choisirai l’humain.

Les carcans

Dogmatiques,

Étouffent les hommes.

Les rendant aveugles à ce qui est eux, ce qui est proche d’eux, ce qui les fait se sentir entiers, heureux, harmonieux.

Les carcans aliénants.

J’ai eu tendance à en vouloir à certains hommes de leur passivité apparente.

J’ai peut-être touché à une autre réalité ?

Certains hommes sont si fragiles qu’il leur est préférable d’enterrer leur cerveau dans le sable plutôt que se confronter à la « mauvaiseté » d’autres hommes.

Certains hommes devant la folie irréfutable sont devenus résignés et se gavent de pain et se gavent de jeux.

Ma colère se mesure en indignation.

Le cadeau de la vie n’est pas du favoritisme.

Ce cadeau est fait à tous, minéral, végétal, animal,

Sans condition.

Ceux-là qui s’approprient le cadeau vital sont des voleurs.

Et comme tels doivent être regardés, jugés, condamnés.

Non-tolérés.

 

Ceux-là sont à l’espèce humaine ce qu’est la métastase à l’organisme.

Une mortelle poussée de destruction,

Une hydre s’auto-cannibalante,

Inconsciente de son état :  faire partie d’un tout.

 

 

 

Les carcans,

Sont à l’âme ce que les corsets étaient aux femmes:

UN empêchement de RESPIRER.

123

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow