Une étoile

Un enfant s’escrimait à sauver des étoiles de Mer.

Un passant : « ce que tu fais ne sert à rien, il y a des milliers d’étoiles, et toi, tu n’en sauveras que quelques-unes…. »

L’enfant : « quelques-unes seront sauvées et c’est cela l’essentiel. Ais-je ce droit : laisser mourir  les étoiles ? ».

 

Moralité : Si une seule est sauvée, c’est l’acte d’amour, gratuit qui est sauvé….

 

La qualité d’une société où chacun trouve sa place est représenté par la gratuité, la spontanéité chaleureuse d’ « avoir le souci de ».

En ce sens, les sociétés tribales sont les sociétés les plus évoluées de notre planète Terre.

En symbiose avec leur environnement.

 

Plutôt que d’être catégorisées sous-développées,

Elles devraient être un exemple.

 

 

 


Archive pour juillet, 2014

Suis-je détraquée ?

N’ais-je pas vu,

Moi si perspicace, que l’aventure humaine allait échouer ?

Que la part d’humanité (dans le sens prendre soin de tout) était si mince ?

Ais-je rêvé naïvement à l’amélioration du statut d’homme sur l’ensemble de notre planète ?

Depuis tant et tant d’années.

En vain ?

 

 

J’ai pourtant regardé autour de moi.

J’ai vu la solidarité, la spontanéité des hommes autour de moi en cas de malheur.

Je ne les ais pas vu méchants.

Ou agressifs.

Alors ?

Pourquoi cet ère d’offensive ?

Pourquoi se décalage entre la majorité des hommes et la mégalomanie d’une minorité ?

Et comment le contrer ?

 

Avec internet, nous avons les moyens d’un consensus pour la Paix.

Ne manque que la prise de conscience,

L’action s’ensuivra.

 

En revanche, créer une motivation est impossible.

 

Soit on est curieux de son Monde,

Soit on ne l’est pas.

 

« La vie non accompagnée par la conscience n’est pas la vie, mais une expression vivante de la mort. »
Daniel Bois

 

 

« Tout homme qui aurait conscience de ses actes ne pourrait pour rien au monde presser du doigt la détente d’un fusil. »
Henry Miller

 

 

 

 

L’enfant roi.

Dirige le Monde.

Pour lui, sa liberté ne s’arrête pas où commence celle des autres.

Il ne vit que dans « sa réalité » de schisophrène.

Sa liberté est un anéantissement de celle d’autrui.

Un sale gosse capricieux qui quand il dit « je veux »,

Ne pense pas un instant aux conséquences pour les autres.

Son crédo : tout pour lui, peu importe les moyens d’y parvenir.

Enfant roi,

le mensonge, l’hypocrisie, la manipulation, la spoliation, la trahison sont tes maîtres mots.

Tu semble normal et tu es détraqué.

Ne vivant que pour ton nombril,

Tu dénies à tous le droit de penser, de critiquer, d’exister.

Pour cela,

Tu achètes les merdias,

Tu achètes les gouvernements….

……Avec de l’argent, des promesses qui ne sont rien de plus que du vent.

Et eux, ils « volent » sur tes airs de mégalomane criminel.

L’enfant roi, plus que tout autre doit être soigné.

Cet enfant qui ressemble à un enfant et réunit toutes les caractéristiques d’un assassin.

Il fait peur.

Il y a de quoi.

Quand on a vu ses trépignements de colère quand son caprice n’est pas respecté,

Et son air de folie complète lorsqu’il s’exerce au mensonge.

 

Aujourd’hui,

Il doît être encadré sévèrement au risque qu’il détruise tout, comme il a l’habitude de le faire.

Mais il a des « jouets » monstrueux,

Il est devenu extrèmement dangereux.

Et je ne vois pas grand monde pour lui botter le cul et neutraliser ses tendances à la destruction des autres…

…Et à se croire dieu.

 

 

Vivre sans savoir,

Est-ce vivre ?

 

Le Dalai lama parle d’illusion.

 

Lorsque j’y pense, cela me rassure.

En effet, si tout est illusion,  plus rien n’est grave.

On a loisir de prendre de la distance.

 

Je sais que je suis loin du lâcher-prise, du renoncement.

Il y a dans mes tripes une foule d’illusions.

Des légitimités aussi.

Ais-je demandé à être ?

Ais-je, aurais-je un jour la capacité du détachement ?

Qui sait ?

Mais, j’avoue, bien que méditant des sagesses anciennes depuis fort longtemps,

Que je ne sais rien et n’ai appris que peu de leçons.

 

 

 

BANNIR le commerce !

Le Commerce de la surface du globe est la seule chose qui puisse nous amener à une vie pérenne et progressivement plus propre, respectueuse de la Terre et des hommes.

Le Commerce est le parent du diable.

Voyez comme aujourd’hui nous retournons au marché aux esclaves.

Européens rémunérés entre 160 et 300 euros et pire, et la libre circulation des esclaves.

En Allemagne, travailler pour un euro de l’heure.

L’immense marché aux esclaves attire les requins.

Ceux-là, les Apatrides,

Les Cupides,

Les Pathocrates sans conscience.

 Combien encore de décennies seront nécessaires pour se défaire du commerce ?

Combien de guerres, de sacrifices, de deuils ?

 J’ai une conscience aigüe en ce moment de ce qui m’entoure.

Notre planète : Astre de beauté.

La nature magnifique, je la renifle, la touche, la regarde, la respire,

 

Malheureuse que ce con d’Homme adolescent ait les moyens de la réduire à RIEN.

 

 

 

 

CHOQUEE

De l’état du Monde.

Choquée de cette violence inouïe qui couve.

Il y a une partie de moi qui n’a pas pu grandir.

La structure que le père donne à l’enfant a disparu sous les roues d’un citerne.

J’ai fais comme j’ai pu, pour grandir quand même mais j’ai manqué d’étai,

De cet amour, admiration, fierté, confiance d’un père pour sa fille.

Je suis toutefois une femme décidée, mûrie par hasards successifs.

J’ai eu la chance d’avoir un vrai mec pour père, il est parti tôt, contre son gré.

J’aurais aimé nos confrontations d’adultes.

Être reconnue, regardée par lui comme une femme splendide en devenir et comme une femme devenue.

Tout ça pour dire que d’un côté, j’ai pas grandi.

Une chieuse-pisseuse dans le corps mûr de sa cinquantaine.

Je ressens l’horreur absolue devant la trahison avérée de ceux-là que nous avons mis tout en haut.

Et plus, une trahison ultime envers les droits de l’homme.

Pas ailleurs,

Non,

Ici, en France.

Jamais je n’aurai pu imaginer même dans les scénarios les plus sombres que nos gouvernants et leurs partenaires seraient les bras armés du retour du nazisme.

J’étais naïve parce que je sais qu’il y a des mercenaires de la mort, et cela depuis longtemps.

Je me croyais à l’abri, en France.

De fait,

En France où ailleurs,

Personne n’est à l’abri de l’hydre-Marché.

Du coup,

Je me souviens,

Quand j’avais 5 ou six ans, j’ai demandé à mes parents pourquoi qu’il y avait des enfants qui n’avaient pas à manger.

Déjà là, nous étions perdus dans notre progrès, nous ne pensions qu’à nous.

 

 

 

Un monde de mensonges

Les journaleux sont sélectionnés selon qu’ils sont influençables, sans caractère, sans loyauté, et rémunérés pour vous mentir.

Ne lisez plus les journaux en France, ils font du copier-coller de l’AFP qui de son côté oriente les gens dans la direction où ils veulent.

Leurs grandes complices,

Les chaînes de tv françaises.

Là, les mêmes experts (en fait ils n’y connaissent pas grand-chose) rabâchent la leçon.

Ainsi, on a pu constater que ces menteurs affirment que la Russie a déclenché le conflit en Ukraine alors que tout le monde sait (hormis ces « experts ») qu’une fois de plus les usa sont les coupables.

Les usa ont sans doute pour projet de déstabiliser la France qui les emmerde bien avec les droits sociaux ! (si hollande refuse le tipp ou exprime des retenues, bon, je sais ça risque pas d’arriver, hollande est un suceur, pas un chef d’état, mais heureusement, dans la dictature du marché, il y a les investisseurs-spéculateurs qui ont leur mot à dire).

Je peux donc dire sans me tromper qu’un jour prochain, les mercenaires extrémistes payés par les usa et maintenant l’ue vont venir semer le dawa chez nous.

Oh, bien-sûr, ça paraît énorme

« Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait »

En fait si je me trompe en nommant usa et ue.

Les gens qui sont aux commandes de la machine de mort n’appartiennent pas aux Nations.

Ils n’appartiennent qu’à l’enfer.

 

 

 

123

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow