Allez encore un autre ?

Le prochain président français est presque déjà choisit par Washington mais pas que…c’est juppé en fait.

ça doit discuter ferme entre Merkel, Obama, Clinton, Brézinsky, l’ue, l’euro-groupe, le FMI, la FED, le bilderberg, le siècle, le Pentagone, la CIA, l’Arabie Saoudite, Israël, ça doit en faire des « repas d’affaire » pour qu’ils décident qui présidera à la France.

:(

 

 

 


Archive pour décembre, 2015

La cinquantenaire qui veut pas fêter « le nouvel an »

Ouais, c’est vrai, je veux pas.

C’est juste pour me rendre intéressante quoi…

Je sais pas vous, mais moi, cette année qui vient je la sens pas, mais alors pas du tout.

ça pue de partout la colère qui va éclater n’importe comment.

La recette est un choc puis un autre, laisser macérer entre les deux.

Il faut qu’ils trouvent le moyen légitime de nous faire subir une répression féroce.

Pourquoi une telle répression ?

Ben parce que le peuple, cet enfoiré, s’accroche comme un désespéré à ses acquis.

Bon, je reconnais que le désespéré il est faiblard mais quand même.

Le peuple doit être puni parce qu’il ne s’intéresse plus à ses représentants malgré l’appui inconditionnel des merdias, le peuple doute.

Non mais quoi, les « sans-dents » réfléchissent ?, va falloir mettre un terme à tout ça et une petite guerre civile fera l’affaire, on en profitera pour enfermer tous ceux qui ont dit, écrit, pensé un mot de travers.

Pour que les puissances financières puissent le faire, faut que ça dégénère complet, pour ça, elles ont leurs petits gars en réserve, ceux qui font du bon boulot, ils vont  mettre la capitale à feu et à sang et vous verrez, quand ils auront descendu plusieurs flics et plusieurs manifestants(snipers commandités par les puissances financières), quand plus personne ne pourra savoir qui est son ennemi, elles auront leur justification à la répression féroce.ça a marché en Syrie, en Ukraine, en Libye, ça ne peut que marcher.

Et si les Français résistent, alors, les puissances financières feront pire pour les mettre en mouvement.

Leurs petits gars se déguiseront en musulmans extrémistes et iront faire un massacre parce que ça, en France, ça va marcher. Les gens deviendront fous après êtres médusés et nos agitateurs qui ont appris toutes les techniques avec la CIA, sèmeront encore plus de zizanie, le dawa, c’est pour demain.

Y a un autre hic et d’importance, c’est que les puissances financières ne  peuvent pas attendre le 11 septembre et du coup, prennent le risque de ne pas pouvoir sacrifier à leur rite satanique.

Elles vont devoir ce contenter d’un 11 quelconque.

D’un autre côté, faut aussi laisser le peuple s’endormir un peu et pis, y a les zéléctions, donc les puissances financières pourront peut-être sacrifier à Satan le 11 Septembre 2016.

Nous sommes devant un monstre hideux et abject qui s’appelle le marché.

Demain, cette infamie nous fera nous entre-tuer

Il nous faut changer totalement le paysage politique français dévasté par ces carriéristes et trouver des représentants qui nous défendent de l’avidité de la finance.

Je ne veux plus de président, de premier ministre, de toute cette « cour ».

Je veux un référendum pour statufier sur le bulletin de vote blanc, je veux qu’ avec 30% de bulletins blancs, les candidats soient exclus.

Je veux une gouvernance avec un mix de représentants politiques, un droit de révocation, des mandats courts et interdiction de renouvellement de mandat, interdiction de se représenter au même poste, interdiction d’aller du public au privé. Des référendums d’initiative populaire dont  la sortie de l’ue, de l’euro et de l’OTAN.

Un AUDIT de la dette française.

Et surtout, et principalement, le jugement des médias en place, leur neutralisation et la mise en place d’une information réelle.

Y a du boulot.

Avec tout ça, moi, j’ai pas envie de fêter ce qui vient.

 

 

 

 

Allbright,

Le vampire des enfants.

Madeleine empoisonnée.

Je me demande parfois si elle est humaine.

J’ai l’impression que ça y est, ils sont parmi nous, les humanoïdes.

Les clones.

 

Allbright distribue des coups-qui.

Cette horrible meurtrière, captée par les médias mondiaux,

Le parfait serial killer,

À la une,

En photo.

 

 

 

Les usa : la chienlit du monde.

Les gens là-bas ont-ils encore un cerveau ?

En tout cas, le gouvernement, on est bien sûr qu’il en a plus ;

Il a que des kalachs, des agressions, des mensonges.

Les usa : une infamie.

Des vicieux pathologiques.

Ils décident de comment les gens doivent vivre, sous le joug de qui.

Mais enfin ?

Les gars, là, les « présidents » ,

Où est passé votre honneur ?

Dans votre portefeuille ?

 

 

C’est une crise climatique, oui, ça c’est sûr !

J’ai mal à la France dont le climat social se creuse vers plus d’injustices, plus de laissés pour compte.

J’ai mal à la France que j’ai connue si paisible, si bonne à vivre, un climat si doux.

J’ai mal aux Français qui ne croient pas encore à ce coup de couteau dans le dos.

J’ai mal à mes enfants pour ce qui va venir, j’envisageais pour eux, une vie à la française débarrassée des aléas de la vie, du hasard mortifère qui te laisse blessé, vulnérable et qui sans solidarité, te vois redevenir flammèche fragile aux vents qui passent.

J’ai mal à tout cela qui choit, ce château de mon enfance où j’aurai aimé imaginer ma petite-fille princesse.

J’ai mal de ce glissement discret vers une agression de tous contre tous, organisée.

J’espère que nous résisterons à nos pulsions de colère, de désespoir, de résignation.

J’espère que de notre statut d’être humain, nous n’oublierons pas le Nom.

J’espère que nous saurons, avec mesure et justice,

Mettre en examen nos représentants nationaux,

Les spécialistes affrétés, les journaux.

Nous devrions nous-aussi, tout comme ceux qui défendent leur liberté, lister les atteintes à nos droits par les pré-cités,

Faire notre Nuremberg ».

Ils ont pourri notre climat social, à l’inverse de la mission pour laquelle ils s’étaient dits engagés et pour laquelle ils sont rémunérés,

Ils sont justiciables,

Nous devons les juger.

Le chaos arrive,

Il est presque trop tard…

 

 

 

Sans commentaire…..

Ouais, j’me disais bien aussi, écrivain…..

Bon, comme j’écris, difficile de trouver une autre dénomination.

Gratte-papier ?

C’est mieux.

De toute façon, ni mes paroles, ni mes mots ne resteront nulle part.

Nés de rien, ils retourneront à rien,

Tout comme moi.

L’inspiration aura eu sa dernière expiration.

:)

 

 

Ecrire,

C’est prendre le risque d’être jaugée.

C’est prendre d’autres risques car comme on le dit : les paroles s’envolent, les écrits restent.

J’ai souvent conscience que la force de mes propos pourrait être néfaste ;

C’est le prix à payer pour exercer mon droit à la libre expression.

J’ai de la chance, j’suis pas camérounaise, j’m'appelle pas Robert, je connais pas mainestrim, je suis pas parisienne, je suis pas Syrienne,

J’suis juste une inconnue heureuse de l’être.

:)

Alors, voilà, je peux me permettre d’écrire des pires et des meilleures.

Jamais je ne saurai ce que je vaux en tant qu’écrivain, parce que personne me dit quoique ce soit.

Les critiques, pourtant nécessaires, ne sont jamais exprimées.

Du coup, on fait du sur-place.

C’est dingue ça, les gens qui me lisent (je le vois sur mes statistiques), vous avez rien à re-dire sur mes élans  ? Vraiment rien  ?

C’est dingue, ça.

 

 

 

 

Ecrire ça peut être érotique ou pornographique,

ça dépend des lecteurs.

 

 

 

 

Roland Gori  » Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ?  »

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Le voile du mensonge est agité d’une brise légère

Du coup,

On commence à voir la couleur des boniments,

Oh, juste un peu, pas de quoi douter complètement.

Ce moment, celui où l’esprit n’est plus certain est un instant déterminant.

Le voile s’est déchiré.

Ce qu’il y a derrière est si complètement différent de ce qu’il y a devant, qu’une crainte de folie alerte notre cerveau.

Médusés, nous sommes.

Exactement comme devant Médusa et ses nombreux serpents terrifiants.

Ces serpents sont les mensonges, construits comme des cathédrales, insensibles au temps et même, s’en affermissant.

Quand on en découvre un, on découvre les autres.

On asphyxie alors de tant de certitudes condamnées à la ruine.

C’est insupportable, c’est douloureux.

Tout l’édifice s’écroule.

Plus de cathédrale.

On se retrouve seul, évitant les sermons médiatiques.

Cherchant de quoi  se refaire une structure.

On n’a pas tous la force de dé-construire pour rebâtir.

On a pas tous la force de remettre en question nos croyances.

 

C’est dans l’éducation que l’esprit critique doit être développé et que les croyances doivent  être remises en question.

 

 

 

12345

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow