Le Mythe de la Bonne Guerre Pr Jacques R Pauwels

 

 

 


Archive pour novembre, 2017

La réalité en Ukraine, celle dont lémédias menteurs ne vous parleront jamais

Lettre de Kherson, Ukraine :
La vie ordinaire d’un citoyen Ukrainien, est-ce la généralité qui vit dans ces conditions ?, j’ignore, mais ça existe et ils sont nombreux à vivre ce cauchemard, là il est aisé de le savoir.

26.11.17. Article du député Alexei Zhuravko.

‘Les cimetières se développent rapidement. Ils enterrent beaucoup et souvent. ‘ Une lettre de Kherson. On m’a envoyé une lettre de Kherson et je lui ai demandé de publier. Dans cette lettre, tout: à la fois les faits et les émotions qui frappent vraiment le bord. Et ce n’est pas surprenant. Pendant trois ans du gouvernement actuel en Ukraine, les habitants de ma petite patrie sont amenés à la poignée. Je n’ai rien enlevé de là. Je cite le texte complètement.

Je comprends que maintenant, loin de la mère patrie, vous vous trouvez aussi dans des conditions difficiles. Sinon, Bandera s’occupera rapidement de vous.
On n’a jamais pensé que l’histoire de la Grande Guerre patriotique, qui décrit la vie de la population pendant l’occupation des fascistes allemands, nous affectera. Maintenant nous tous, excepté une partie du Donbass, sommes dans la terre de junte occupée de l’Ukraine. A savoir, je suis ton compatriote, je vis-végétate à Kherson.

Ce ne serait pas du tout dire ukrotelekanalam de stabilisation du début de la croissance et la montée – tous les mensonges. En particulier, en ce qui concerne notre avenir sortie des perspectives de la crise, le début d’une vie normale pour le peuple. Zhurnoshlyuhi corrompus, les politiciens et le type d’hôtes talk-show non-slave créer une apparence trompeuse que, par exemple, la population, la majorité a soutenu le pouvoir et la guerre en Donbass, que les hommes vont à la guerre avec le patriotisme avec les « agresseurs russes. » Tout ceci est un mensonge complètement mensonger! Il est tout un divorce et la production pas cher, dans le but de la guerre de l’information. Les gens sont déjà de plus en plus conscients de cela.

Ne croyez pas, la majorité de Kherson ne soutient pas le gouvernement. Nous sommes contre toute guerre, surtout avec une autre partie d’un peuple fraternel. Mais nous ne sommes pas autorisés à exprimer publiquement notre désaccord et notre mécontentement, car la machine répressive du régime antipopulaire fonctionne. Tout le monde est intimidé, immédiatement appelé «séparatistes» pour tout mécontentement et même désaccord avec les autorités. SBU et les forces de l’ordre ont franchi toutes les limites imaginables. Et dès que nous disons quelque chose dans la rue ou écrivons même dans les réseaux sociaux d’Internet, ils cousent immédiatement un article, dans les chaînes et derrière les barreaux. Il y a un exemple vivant dans la personne d’Eduard Kovalenko de Genichesk, qui a été condamné à 7 ans d’emprisonnement seulement parce qu’il a publiquement appelé à la paix et à l’amitié avec la Russie, s’est opposé à la guerre.

Déjà la semaine prochaine il y aura des gelées, et beaucoup n’allumeront pas le gaz dans les maisons et les appartements, car c’est très cher. Les brûleurs de produits et les chaudières à combustible solide sont mis sur la table. Mais encore une fois, qui peut, et qui va gratter l’argent pour cela. Une masse énorme, surtout des vieux mendiants, dorment sous un tas de haillons différents, gèlent. Les plantations forestières et les forêts sont réduites de manière intensive. Et pour la région de Kherson cette mort. Après tout, il y a seulement 50 ans, tout le désert des sables d’Oleshky était planté de pins et d’arbres. S’ils sont détruits, les sables se déplaceront à nouveau. Alors écrivez, l’agriculture a disparu et certaines colonies vont commencer à disparaître des cartes géographiques. Les arbres commencent à couper la nuit, même à Kherson même, pour chauffer leurs propres maisons.
Tuporylye gouverneur de Kherson, Kiev Toadies bande a bloqué l’écoulement de l’eau en Crimée, mais il porte toujours atteinte aux agriculteurs Kherson des zones les plus chaudes que la frontière avec la Crimée (Chaplynsky, Kalanchaksky, Genichesk, etc.). Ils souffrent également de l’absence d’eau.

La cherté est infatigable, les prix augmentent toujours, partout et pour tout! Pour cette raison, les personnes pauvres qui ont besoin de payer des factures de services publics, développer l’épuisement, la vue tombe, les dents tombent … Et c’est au troisième millénaire! Et nous dans les années 60 du siècle dernier, il semble que notre pays sera mis au point la puissance spatiale au troisième millénaire, et notre peuple va voler vers d’autres planètes et établir le contact avec d’autres civilisations. Mais ce ne sont que des rêves du passé. Nous avons été rejetés il y a cent ans! Les gens achètent du kérosène, construisent des poêles, obtiennent du charbon, ce qui à un prix effroyablement élevé (7 à 8 mille pour une tonne). Est-ce que nos grands-pères et nos pères sont morts pour ça?

Les soi-disant vaillants guerriers de l’ATU font à Kherson, comme dans d’autres villes, l’anarchie. Ils boivent, violent, battent la population. Et tout ce crime va à eux, puisque leur police ne tarde pas à traduire en justice. ATOShniki, comme une caste sainte et intouchable, sur laquelle repose le régime actuel du pouvoir. Ils se permettent d’étouffer le poisson dans les rivières et les lacs en toute impunité. АТОшники organiser les combats ivre et les désassemblages entre eux, souvent utilisent ainsi l’arme que chez eux librement sur les mains. C’est une peur pour les gens. Donc, ils ne ressemblent pas du tout à des défenseurs du peuple, mais plutôt à un grand gang incontrôlable dont tout le monde a peur.

Même dans les villages, en particulier dans lesquels sont logés les ATO, les produits alimentaires, le coucher du soleil, la volaille et le petit bétail sont massivement volés dans les cours des résidents locaux. Bien que vous n’êtes pas des envahisseurs fascistes allemands de la Grande Guerre patriotique?
La jeunesse est l’endroit le plus douloureux pour chaque famille. Après tout, tous les parents veulent du bien et une vie meilleure pour leurs enfants. Mais ce sont les jeunes qui privent le pouvoir du futur. Dans les écoles et les jardins d’enfants, il fait froid, le chauffage ne fonctionne pas, les enfants tombent malades. Toutes les écoles professionnelles ont déjà fermé. Les gars, les filles n’ont nulle part où aller faire un métier. Et, par conséquent, il n’y a nulle part où travailler et gagner de l’argent. Les filles séduites, forcées d’aller faire de l’argent pour différents ‘massage érotique’, à Kherson déjà tout un réseau de maisons closes. Les premiers clients sont là, ceux qui sont au pouvoir et avec de l’argent. Honte! Ils abaissent la nation entière. Au lieu d’éduquer les futures mères et de s’inquiéter de la croissance de la fécondité, le gouvernement a fait une telle réforme médicale que les naissances peuvent être payées par quelques-uns. Cela signifie que peu de gens vont consulter un médecin. Il y aura encore des sages-femmes, des sages-femmes, qui prendront livraison et tricoteront les nombrils aux bébés.

Les cimetières se développent rapidement, enterrent souvent et souvent. Mais de plus en plus de tombes sans croix, et d’inscriptions sur la tombe. Ils enterrent ceux qui meurent seuls et hors de la maison. Il y a aussi plus d’entre eux.
C’est insultant pour tout ça. Les larmes sont tristes! Pourquoi nous détruisent-ils si cruellement? Nous remarquons déjà plus souvent que le pouvoir est étranger, ce n’est pas le notre, pas le sang slave. Et les propriétaires les ont à l’étranger. Et nous n’avons absolument aucun nationalisme, pas d’ukrainien, mais un autre, maçonnique, étranger.

« Nous voulons vraiment, vraiment, nous débarrasser de ce cauchemar. Nous voulons vivre et ne pas avoir peur pour demain. Et pour nous, la menace n’est pas de l’Est, où la Russie est, mais de l’Ouest, où l’OTAN et les États-Unis, ainsi que le gouvernement actuel de Kiev.
Je suis moi-même avec deux formations supérieures. J’ai 54 ans, j’ai une spécialisation et deux études supérieures. Mais personne ne m’emmène nulle part pour travailler. Et tant d’années. Survivre par miracle, un sou, mendier … Pas la vie, mais un cauchemar que tu veux oublier plus vite. Mais cela continue et continue …
Nous espérons un miracle, la délivrance. Nous sommes tous condamnés et nous devons mourir? C’est tellement cruel et injuste! »

Veuillez publier cette lettre si vous pensez que c’est nécessaire. Écrivez ouvertement votre nom est dangereux. Pas tellement pour moi, pour mes parents et amis, qui seront rapidement punis à cause de mes paroles véridiques (ils seront renvoyés de leur emploi, expulsés de l’école, ils seront privés de subventions). Mais vous me connaissez personnellement, et cela vous suffit pour croire en moi et ne pas penser que j’exagère quelque chose.

 

 

 

Je comprends maintenant le choix de mon métier,

Je me suis toujours occupée des plus fragiles de notre monde,

Handicapés, autistes,

Toutes personnes n’ayant aucun impact négatif ni sur les gens ni sur la Terre.

Je peux les aimer sans jamais douter d’eux.

Parce qu’ils n’ont pas les travers de la plupart des autres humains.

 

Ils n’ont pas moyens d’être fourbes, de vous trahir.

Et ils sont protégés de tout conditionnement qui tue la fraternité.

Ils sont eux-mêmes, indifférents à nos codes, à notre superflu.

Ce sont les innocents.

Comme les enfants.

 

 

 

 

Le pire est la perte de l’estime pour les autres…

Je ne sais plus comment aimer mes frères humains.

Aliénation.

Perdre à ce point l’estime pour les autres est grave.

Et nous sommes trop nombreux dans ce cas.

Alors, nous sommes les proies de ceux pour qui l’estime, la fraternité ne sont rien.

 

 

 

 

 

Introspection

Y a vraiment un problème  grave, c’est notre manque de fraternité,

Je suis aussi concernée bien sûr car je me suis permise d’avoir du mépris pour ceux bien moins lotis que moins intellectuellement parlant.

Avec le recul, je ne peux plus me  permettre ce mépris.

Il y a des gens bien plus intelligents que moi qui regardent aussi ce monde, et j’espère qu’ils ne me méprisent pas.

Nous sommes pour la plupart victimes de lémédias menteurs, de gouvernements corrompus, de gens tellement mauvais que nous avons du mal à le réaliser.

Aujourd’hui, en Occident, ce sont surtout les moins « humains » qui règnent,

Une junte de personnes achetables, à tous les prix, des gens qui mettent leurs âmes aux enchères.

De pauvres hères, la lie de l’humanité.

Et ces crapules bien que représentantes d’une minorité, s’organisent afin de nous contraindre.

Et y sont parvenues, dans beaucoup de domaines.

Ce qui est absurde c’est que cette caste de parasites, incapables de quoique ce soit gouverne le monde.

C’est peut-être parce que nous sommes à genoux…

Mais c’est aussi parce qu’ils sont complètement des inadaptés sociaux.

Quand nous ne serons plus là,

Ils disparaitront à leur tour parce que des parasites sans leur hôte,

Disparaissent.

Alléluia.

 

Et pour le monde d’après,

Je pense qu’il ne faudra pas tolérer une personne qui utilise les autres pour se nourrir, se vêtir, etc….

Il faudra qu’on se soigne d’ « espérer un maitre ».

…………………………………………………………………………..

Il faudra donc trouver en chacun de nous en quoi il est « bon »,

Car en chacun de nous il y quelque chose d’unique.

à nous de travailler à le découvrir.

 

 

La recherche de « sens » ne devrait t’elle pas être le moteur de notre vie ?

Pour ma part,

Elle l’était.

Du coup,

J’ai trouvé ma place.

Elle n’est pas confortable et elle demande beaucoup d’efforts,

Pourtant, elle me suffit.

Je n’ai pas l’ambition de changer le monde,

Mais celle de faire ma part de Colibri.

 

 

 

 

 

La lacheté n’a jamais été

Une histoire de femme…

On peut leur reprocher bien des défauts mais elle n’en fait pas partie.

La lâcheté est masculine et sans doute l’un des plus grands maux de notre humanité.

 

 

à regarder ce monde…occidental

A en percevoir la finitude arrivante,

Je suis d’autant plus stupéfaite du déni pratiqué par une multitude.

Quand on est prêt on souffre moins.

La multitude qui se cache la réalité va morfler grave,

Je ne lui offrirai aucun mouchoir.

Son avenir est ce qu’elle a mérité, ce pour quoi elle aurait été censée travailler.

Ayant choisit une « adolescence  » éternelle, elle continuera dans ce no man land du cocon sans jamais connaitre les couleurs papillon.

Et elle mourra dans d’infinies souffrances.

Quand on refuse la transformation,

Il n’y a pas d’avenir.

Le mensonge, le déni n’ont jamais apporté à la civilisation.

 

 

 

 

 

 

un monde de lêches cul chez l’occidental !

Franchement ?

Personne n’aime les lèches-culs !

Ils ont aujourd’hui une place prépondérante parce que dans les cercles des pouvoirs, états, médias, ils sont légions.

Cela ne fera pas qu’on les aimera davantage.

Les lèches-culs choisissent eux-mêmes leur mise à mort et…

Ils le méritent bien,

Ce n’est qu’une question de temps.

Ce ne sont pas des boucs émissaires parce qu’ils « lèchent » volontairement.

On récolte ce que l’on sème et je ne verserais pas une larme sur cette pourrissure de nos sociétés.

Il se pourrait même que je fasse péter le champagne !

Bon, plutôt un verre de vodka !

;O)

 

 

 

LA RENGAINE DES RESIGNES (Raoul VANEIGEM – Trad. français) par Fanchon DAEMERS

 

 

 

12

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow