Le Mythe de la Bonne Guerre Pr Jacques R Pauwels

 

 

 


Archive pour novembre, 2017

Je comprends maintenant le choix de mon métier,

Je me suis toujours occupée des plus fragiles de notre monde,

Handicapés, autistes,

Toutes personnes n’ayant aucun impact négatif ni sur les gens ni sur la Terre.

Je peux les aimer sans jamais douter d’eux.

Parce qu’ils n’ont pas les travers de la plupart des autres humains.

 

Ils n’ont pas moyens d’être fourbes, de vous trahir.

Et ils sont protégés de tout conditionnement qui tue la fraternité.

Ils sont eux-mêmes, indifférents à nos codes, à notre superflu.

Ce sont les innocents.

Comme les enfants.

 

 

 

 

Le pire est la perte de l’estime pour les autres…

Je ne sais plus comment aimer mes frères humains.

Aliénation.

Perdre à ce point l’estime pour les autres est grave.

Et nous sommes trop nombreux dans ce cas.

Alors, nous sommes les proies de ceux pour qui l’estime, la fraternité ne sont rien.

 

 

 

 

 

Introspection

Y a vraiment un problème  grave, c’est notre manque de fraternité,

Je suis aussi concernée bien sûr car je me suis permise d’avoir du mépris pour ceux bien moins lotis que moins intellectuellement parlant.

Avec le recul, je ne peux plus me  permettre ce mépris.

Il y a des gens bien plus intelligents que moi qui regardent aussi ce monde, et j’espère qu’ils ne me méprisent pas.

Nous sommes pour la plupart victimes de lémédias menteurs, de gouvernements corrompus, de gens tellement mauvais que nous avons du mal à le réaliser.

Aujourd’hui, en Occident, ce sont surtout les moins « humains » qui règnent,

Une junte de personnes achetables, à tous les prix, des gens qui mettent leurs âmes aux enchères.

De pauvres hères, la lie de l’humanité.

Et ces crapules bien que représentantes d’une minorité, s’organisent afin de nous contraindre.

Et y sont parvenues, dans beaucoup de domaines.

Ce qui est absurde c’est que cette caste de parasites, incapables de quoique ce soit gouverne le monde.

C’est peut-être parce que nous sommes à genoux…

Mais c’est aussi parce qu’ils sont complètement des inadaptés sociaux.

Quand nous ne serons plus là,

Ils disparaitront à leur tour parce que des parasites sans leur hôte,

Disparaissent.

Alléluia.

 

Et pour le monde d’après,

Je pense qu’il ne faudra pas tolérer une personne qui utilise les autres pour se nourrir, se vêtir, etc….

Il faudra qu’on se soigne d’ « espérer un maitre ».

…………………………………………………………………………..

Il faudra donc trouver en chacun de nous en quoi il est « bon »,

Car en chacun de nous il y quelque chose d’unique.

à nous de travailler à le découvrir.

 

 

La recherche de « sens » ne devrait t’elle pas être le moteur de notre vie ?

Pour ma part,

Elle l’était.

Du coup,

J’ai trouvé ma place.

Elle n’est pas confortable et elle demande beaucoup d’efforts,

Pourtant, elle me suffit.

Je n’ai pas l’ambition de changer le monde,

Mais celle de faire ma part de Colibri.

 

 

 

 

 

La lacheté n’a jamais été

Une histoire de femme…

On peut leur reprocher bien des défauts mais elle n’en fait pas partie.

La lâcheté est masculine et sans doute l’un des plus grands maux de notre humanité.

 

 

à regarder ce monde…occidental

A en percevoir la finitude arrivante,

Je suis d’autant plus stupéfaite du déni pratiqué par une multitude.

Quand on est prêt on souffre moins.

La multitude qui se cache la réalité va morfler grave,

Je ne lui offrirai aucun mouchoir.

Son avenir est ce qu’elle a mérité, ce pour quoi elle aurait été censée travailler.

Ayant choisit une « adolescence  » éternelle, elle continuera dans ce no man land du cocon sans jamais connaitre les couleurs papillon.

Et elle mourra dans d’infinies souffrances.

Quand on refuse la transformation,

Il n’y a pas d’avenir.

Le mensonge, le déni n’ont jamais apporté à la civilisation.

 

 

 

 

 

 

un monde de lêches cul chez l’occidental !

Franchement ?

Personne n’aime les lèches-culs !

Ils ont aujourd’hui une place prépondérante parce que dans les cercles des pouvoirs, états, médias, ils sont légions.

Cela ne fera pas qu’on les aimera davantage.

Les lèches-culs choisissent eux-mêmes leur mise à mort et…

Ils le méritent bien,

Ce n’est qu’une question de temps.

Ce ne sont pas des boucs émissaires parce qu’ils « lèchent » volontairement.

On récolte ce que l’on sème et je ne verserais pas une larme sur cette pourrissure de nos sociétés.

Il se pourrait même que je fasse péter le champagne !

Bon, plutôt un verre de vodka !

;O)

 

 

 

LA RENGAINE DES RESIGNES (Raoul VANEIGEM – Trad. français) par Fanchon DAEMERS

 

 

 

Raoul Vaneigem lu par Bruno Lalonde

 

 

 

12

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow