La pirouette rwandaise

Autrefois divisée par un génocide, la nation rwandaise s’efforce de guérir ses plaies et d’apprendre à vivre en paix. La nouvelle génération saura-t-elle en tirer des leçons ? En quête d’une réponse, l’équipe de RT Doc se déplace en Afrique.

En 1994, environ un million de personnes ont été tuées au Rwanda en seulement 100 jours. Deux décennies plus tard, une école de ballet classique pour jeunes filles dans la ville de Kigali symbolise à quel point le pays s’est remis du traumatisme infligé par le conflit interéthnique. Les enfants des tribus Hutu et Tutsi étaient autrefois séparés dans leur salle de classe au Rwanda. On leur enseignait qu’ils étaient différents, même au niveau de l’apparence. Les différences tribales étaient également souvent soulignées par les parents à la maison. Cela a radicalement changé depuis le génocide. Les initiatives gouvernementales dans les écoles et les communautés enseignent maintenant : «Personne n’est Hutu ou Tutsi, tout le monde est Rwandais et c’est tout», dit une jeune ballerine. Les voix fraîches et les attitudes des jeunes ballerines dans ce film témoignent de la réussite du Rwanda à assumer son passé de violence et à préparer sa nouvelle génération à un avenir pacifique. Comme le dit une autre jeune ballerine : «Nous ne pouvons pas laisser cela se reproduire… nous ne pouvons pas retourner là où nous étions ; nous devons continuer à grandir en nous appuyant sur ce qui s’est passé».

https://francais.rt.com/documentaires/45442-pirouette-rwandaise

 

 


Archive pour août, 2018

Une attaque chimique préméditée par les zamis de la France, du ru et des usa : les djihadistes massacreurs modérés organisent le meurtre d’enfants !

Ou LA GRANDE FUMISTERIE DE L’ONU !

ONU/Syrie : Ce que vous ne devez pas entendre… Bachar al-Jaafari

NdT : Ce 28 août 2018, tout un chacun pouvait lire sur le site de l’ONU : « À la une, la détérioration croissante de la situation humanitaire au nord-ouest de la Syrie au menu du Conseil de sécurité ». Et ceux qui ont suivi les interventions publiques du Conseil de sécurité ont pu constater que la diffusion de l’intervention du délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, le Dr Bachar al-Jaafari, a été rapidement interrompue.

Interrogé sur l’incident par la télévision nationale syrienne, il a décrit une séance particulièrement étrange, tenue sous le titre de l’humanitaire, mais où les discussions publiques et à huis clos ont surtout porté sur le futur usage d’armes chimiques par les terroristes à Idleb et sur les menaces d’une nouvelle agression de l’Occident contre la Syrie.. Concernant l’interruption de la diffusion de son intervention, il a déclaré :

« En ce mois d’Août la présidence du Conseil est britannique et, aujourd’hui, il s’est passé qu’après avoir écouté 16 intervenants, le Directeur de l’OCHA [Bureau de la coordination des affaires humanitaires] et les délégués des 15 pays membres du Conseil de sécurité, la présidente britannique a décidé de limiter mon temps de parole à 5 minutes ; ce que j’ai refusé [...] Mais le problème est qu’elle s’était préalablement entendue avec la Secrétaire générale adjointe à la communication au Département de l’information de l’ONU, Mme Alison Smale également britannique, pour que l’enregistrement diffusé de mon intervention soit coupé. Je suis d’ailleurs le seul dans ce cas et, comme vous l’avez constaté, la diffusion a été interrompue 2 minutes environ après ma prise de parole.

De toute façon, nous avons porté plainte auprès de la Secrétaire générale adjointe et j’ai adressé, il y a quelques minutes, une lettre officielle à la présidente du Conseil en personne, lui demandant d’intégrer le texte complet de mon intervention au compte-rendu officiel destiné aux instances de l’ONU, afin que tous les États membres soient mis au courant de ce que nous avions l’intention de dire…  »

Pour mémoire, voici le texte intégral de cette intervention que vous ne deviez pas entendre…. [NdT]

* * *

Merci Madame la Présidente.

Merci aussi pour avoir mentionné les deux lettres que j’ai adressées aux bons soins de la présidence et des membres du Conseil de sécurité à propos du « chimique » et du grand danger qui nous guette au cas il serait utilisé une nouvelle fois à Idleb.

Vous m’avez posé quelques questions, Madame la Présidente, et j’ose espérer que vous aurez le cœur assez grand pour supporter ce que j’ai à dire pendant quelques minutes, maintenant que je vous ai tous écoutés pendant plus d’une heure et demie. En effet, nombre de points importants méritent quelques éclaircissements, mais avant de lire mon communiqué je voudrais signaler ce qui suit :

·                                 Premièrement : Au cours de la période correspondant au rapport de l’OCHA de ce jour, le ministère des Affaires étrangères a consenti à 2700 demandes du Programme Alimentaire Mondial [PAM] concernant l’acheminement des aides aux régions libérées et ailleurs : 2700 demandes !

·                                 Deuxièmement : Ce mois-ci, nous avons distribué aux représentants des États membres du Conseil de sécurité des explications détaillant le sens et les objectifs de la Loi n°10 [loi prévoyant la création d’entités administratives locales en charge des efforts de reconstruction, votée début avril 2018 et interprétée, entre autre, comme une tentative d’expropriation des déplacés syriens par le gouvernement syrien... NdT], lesquelles explications invalident toutes les allégations et informations biaisées présentées de temps à autre par certains quant aux prétendus objectifs de cette loi et, par conséquent, devraient clore la polémique sur le sujet..

·                                 Troisièmement : Le Croissant rouge syrien coopère quotidiennement et continuellement avec les partenaires locaux et internationaux à l’acheminement des aides humanitaires et de dizaines de convois aux régions où des civils en ont besoin.

Mais notre problème avec l’OCHA est le suivant : M. Ging a déclaré que seuls quatre convois ont été autorisés. Ce qui n’est pas vrai.

Notre problème avec l’OCHA est qu’il ne compte que les convois auxquels il participe. Autrement dit, les convois du PAM [Programme Alimentaire Mondial], du HCR [Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés] ou de la Croix-Rouge, ne sont pas reconnus par l’OCHA. Les centaines de convois et les milliers de tonnes d’aides humanitaires rendues dans les régions où les civils en ont besoin ne sont pas prises en compte par l’OCHA. Par conséquent, pour l’OCHA, seuls quatre convois ont été autorisés ce mois-ci. Ce n’est pas vrai et c’est trompeur pour les représentants des États membres de ce Conseil.

Ceci étant dit, j’entame la lecture de mon communiqué :

Madame la Présidente,

C’est à maintes reprises que nous avons mis en garde contre la présence, dans cette salle, d’un énorme et féroce éléphant menaçant les fondements de notre travail collectif et piétinant nombre de vérités, afin de camoufler les violations par certains États membres permanents des dispositions de la Charte [des Nations Unies] et des principes du Droit international.

Aujourd’hui, l’obstination dans l’erreur semble toujours de mise dans les politiques et les pratiques des gouvernements occidentaux à l’égard de mon pays. Au lieu de reconnaître leur culpabilité et d’assumer leur responsabilité politique et juridique pour avoir lancé une guerre terroriste contre la Syrie, son État et son peuple, et au lieu de rectifier les politiques catastrophiques menées contre notre région en général et contre mon pays en particulier, ils persistent dans leur agression et, par le biais de leurs bannières noires, de leurs casques blancs et de leurs lignes rouges, ils préparent de nouvelles mises en scènes sanglantes utilisant des armes chimiques dans le nord-ouest de la Syrie. Ceci, dans le but d’entraver l’opération politique en cours, de justifier l’agression de mon pays ainsi que l’occupation de certaines de ses régions, et d’insuffler une nouvelle énergie aux reliquats du terrorisme encore présents dans ces régions.

Le gouvernement de mon pays condamne le communiqué publié il y a quelques jours par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, et réfute le fond et la forme de son contenu.. La Syrie a affirmé à plusieurs reprises qu’elle considère que l’usage des armes chimiques est immoral, qu’elle le condamne en tout lieu, en toutes circonstances et contre qui que ce soit.

Aujourd’hui, la Syrie réaffirme qu’elle ne possède aucune arme chimique et qu’elle a respecté tous les engagements pris avec l’OIAC [Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques], laquelle en a informé l’ensemble des organisations internationales concernées, dont votre respecté Conseil. Il est donc inutile que je vous répète à chaque réunion que le stock de produits chimiques syriens a été détruit à bord du navire américain Cape Ray en mer Méditerranée, tandis que le stock d’Israël en armes nucléaires, chimiques et biologiques attend toujours la bénédiction de ce Conseil pour s’en débarrasser.

Madame la Présidente,

Je mets entre vos mains des informations documentées sur les préparatifs de l’organisation terroriste le Front al-Nosra, et de groupes affiliés, en vue de l’utilisation d’armes chimiques contre des civils du gouvernorat d’Idleb, dans le but d’incriminer l’Armée arabe syrienne et de justifier n’importe quelle éventuelle agression militaire menée par les gouvernements des pays employeurs de ces organisations terroristes, à l’instar de ce qui s’est passé lors de l’attaque américaine sur l’aéroport d’Al-Chaayrate le 7 avril 2017, et lors de l’agression tripartite américano-franco-britannique le 14 avril 2018.

Dans le cadre des préparatifs de ce crime, face auquel nous demandons fermement aux gouvernements ayant de l’influence sur ces groupes terroristes de dissuader leurs agents de le mettre à exécution, huit conteneurs de chlore ont été transportés au village de Helouz à Idleb, en prévision du scénario destiné à la mise en scène d’une nouvelle attaque chimique. Une attaque jouée par les terroristes du « Parti islamique du Turkestan » et du Front al-Nosra – terroristes que les rédacteurs des rapports onusiens se plaisent à qualifier d’« opposition armée non étatique » – lesquels utiliseront des produits chimiques toxiques contre des civils syriens, dont des dizaines d’enfants, kidnappés depuis quelques jours dans les campagnes d’Alep et d’Idleb, afin d’accuser le gouvernement syrien et de poursuivre la brutale agression contre la Syrie.

Toute agression contre mon pays, si elle avait lieu, serait une agression contre un pays membre fondateur des Nations Unies, une agression contre la paix et la sécurité régionales et internationales, un soutien au terrorisme et une atteinte aux efforts que nous avons consentis avec nos alliés pour le combattre ; en sachant que la roue tourne et que tôt ou tard l’agresseur finira pas payer ses forfaits.

Je me contenterai de ce peu, Madame la Présidente, en réponse à votre exigence de limiter mon temps de parole bien que cette réunion soit importante, concerne mon pays, et que tous se sont amplement exprimés.

Merci.

Dr Bachar al-Jaafari

Délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies

Transcription et traduction par Mouna Alno-Nakhal

Sources : Vidéos Al-Ikhbariya / Mission syrienne à l’ONU

https://www.facebook.com/Alikhbaria.Sy/videos/470160786815910/

https://www.youtube.com/watch?v=niroDO85jVc

http://lucien-pons.over-blog.com/2018/08/onu/syrie-ce-que-vous-ne-devez-pas-entendre.bachar-al-jaafari.html

 

 

 

Survolons un peu

Europe : y a du gaz dans l’air, l’UE ne peut pas se passer des importations russes d’énergie, du coup et enfin, elle ose donner un petit coup de pied aux USA, tout petit le coup de pied. Ceci dit, en coulisses et comme y a que le fric qui compte, ceux qui en ont des quantités astronomiques veulent non seulement ne pas en perdre mais sont camés aux profits, ce qui fait que ben… les USA peuvent aboyer, le gazoduc passe.

Ceci dit il faut s’attendre à ce que les divers barbouzes-mercenaires foutent le bordel là on le leur dira pour que la menace oblige l’UE à encore s’aplatir.

Eurasie : à noter : le spectaculaire rapprochement des deux Corées. Du jamais vu.

Manille qui se déclare inlassablement une volonté farouche d’indépendance.

La Chine qui remplace les USA en tant que première puissance économique, d’autant plus que là aussi, du jamais vu, un commencement de dédollarisation.

La Russie, avec elle aussi un atout sorti des manches et imparable, c’est elle qui a la plus grosse !

Du jamais vu vous dis-je, d’où toutes ces colères issues de frustrations, de plans mis en échec, de malversations revues, d’intérêts renégociés et surtout, de visites « diplomatiques » nombreuses vers l’Eurasie.

Beaucoup de bruit pour rien, comme d’habitude ou bruits de tueries si lointains soutenus par des échos médiatiques mensongers…

Pendant ce temps, beaucoup de personnes sont tuées, innocentes, ayant eu le malheur de naitre sur des terres en sous-sols riches de matières premières ou de terres rares.

Là, y a un truc qui m’a toujours échappé.

Les USA par un racket international dollarisé sont immensément riches, pourquoi alors au lieu de tuer pour voler ne paient-ils pas simplement ce qu’ils doivent ? Ce qu’ils ont besoin d’acheter, comme tout le monde ?

Le crime, l’envie de meurtre est-elle génétique dans ce pays dans les niveaux élevés de leurs gouvernements successifs ou bien ?

L’un de leurs tueurs en série vient de mourir, bon débarras !

J’aurais préféré que son nom soit sali par les saloperies qu’il a faite et qu’il soit jugé, hué par les Américains, dommage, rien de tel, ces vieux salopards meurent sans avoir payé !

Nous sommes gâtés tout de même, après le sociopathe Brezinski, Mc.Cain, enfin enterré !

Les USA s’effondrent lentement sur eux-mêmes comme la main invisible des marchés montre enfin l’étendue de son arthrite.

L’effondrement s’en vient, naturellement.

La crainte doit être dominée et l’ « après », rapidement pensé.

Ce n’est plus « et si » mais « quand ».

« C’est quand le monstre se noie qu’il fait les plus grosses vagues ».

Proverbe russe.

Les USA sont en ce moment un danger mortel pour l’humanité car chez eux, il n’y a pas de président, ce sont les multinationales de l’armement qui ont ce rôle et leurs PDG sont dingues.

L’Angleterre quand à elle, l’arrière cour de la magouille financière internationale, je n’ai aucune idée de ce qu’elle fera.

Je ne crois pas au Brexit, je n’y ai jamais cru.

Ceci dit, s’il advient, ça ne changera pas grand-chose pour la France ni pour l’UE en matière de commerce.

 

Dans le Donbass, l’offensivve ukrainienne se poursuit et se renforce en cette avant rentrée scolaire.

5 ans déjà qu’un peuple s’est trouvé coupé en deux par une volonté extérieure occidentale, 5 ans déjà que le nazisme est reglorifié en Ukraine,  5 ans que ceux dont les « vieux » ont combattu le nazisme et le refusent aujourd’hui n’ont aucun écho médiatique ou presque à leur calvaire. 5 ans de trop !

 

oubli : la Syrie où les USA veulent faire comme Israel, s’installer puis lentement voler les terres, spolier les gens, construire un « état » qui au final sera rattaché à Israel puisque le seul intéressé depuis sa création par le vol des terres dans la région est Israel ! les USA, le cancer mondial, essaie d’étendre ses métastases à la Syrie.

 

 

fin de l’ « huile » à pas cher

Le pétrole permet de réinjecter la productivité humaine sur des tâches infaisables il y a peu par des machines.

Certaines tâches resteront infaisables pour les machines bien que je suis sûre que des tarés froids comme leurs monstres, essayeront de mettre au chevet des mourants des kilos de métal parlant.

Plus de pétrole donc.

La plupart du temps, quand j’évoque la disparition du pétrole, les gens émettent l’hypothèse classique d’un retour à l’âge de pierre.

Seulement, aujourd’hui, nous avons tous les paramètres pour penser qu’un nouvel âge de pierre ne serait pas négatif et empli de souffrance comme c’était le cas au Moyen-Âge, pour ce qui est des travaux agricoles.

Si nous écartons l’idée de profit et la remplaçons par l’idée d’auto-suffisance, un champ peut-être labouré avec une charrue sans souffrance et séquelles physiques, il suffit que 10 hommes travaillent chacun une heure par jour au labour.

Je suis persuadée qu’avec une moyenne de produtivité de seulement 3 heures/jour, un homme s’assure son confort matériel.

Forcément, il aura au préalable fait l’effort de savoir ce dont il a réellement besoin afin d’éradiquer au maximum le gaspillage si cher à nos sociétés consommatrices-incinératrices.

Permaculture, associations des gens de la Terre.

Qu’avons nous besoin d’un « État » qui a perdu sa nationalité ?

Et qui vole la nation ?

 

 

 

Un merveilleux parfum d’automne

Le vent sent le froid automnal,

La lumière change à présent.

Moins blanche, plus jaune et tout aussi lumineuse.

Je ferme les yeux en rêvant que tes bras m’enserrent tendrement et que je sens ton souffle chaud juste là, sur mon cou.

Je ferme les yeux, m’offrant au vent frais balayant mes cheveux en tous sens.

J’entends le bruissement  des premières feuilles mortes se posant doucement alentours.

Je sens l’odeur du bois mouillé,

C’est bon.

Autour de moi,

De nombreux oiseaux jouent à cache cache avec leurs partitions variées.

Au loin,

Les derniers sons des cloches des alpages résonnent.

Pour les entendre à la montagne,

Il faudra revenir l’an prochain.

 

 

 

 

La redevance télé

Ou comment une population paye de sa poche,

Une partie de son abêtissemment.

Trop fort !

NAN ?

:(

 

 

 

Raison et émotion

Grâce au hasard, je touche cette fois à la compréhension de la différence fondamentale entre ma manère d’appréhender le monde et celle de mes concitoyens.

Discutant avec mon aïné, cela est frappant.

Son discours n’est fait que d’émotion, rien de factuel rien.

Quand je lui donne des chiffres réels de l’économie russe, il me parle de complot !!!

Quand je le dirige sur les Crises pour s’informer, il me sort que Berruyer est payé par Poutine…

Et toujours le même refrain ; Poutine dictateur, pas d’expression en Russie, etc…

Ce qui pour moi est incroyable c’est qu’il ne se rend pas compte à quel point la Russie s’inscrit dans la recherche de la paix.

Tout ce que mon fils me dit provient de manipulation émotionnelle et la plupart du temps sans aucune preuve. Il se permet d’être condescendant avec moi alors que je lui donne des précisions factuelles…qu’il n’écoute pas puisque je suis Poutinolâtre, d’après lui.

Quand on sait que mon  fils va à Nanterre à la rentrée et ben perso moi je suis déçue ;

Un petit samuel laurent en plus….

Et c’est ma propre chair…

OUAICHE

:(

Et pour finir il me dit « tu es d’extrême droite » !!!

ARGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!

Alors qu’on a pas eu un débat puisque tout ce vers quoi je l’envoie est plus que très probablement faux et qu’il ne se donnera pas la peine d’aller vérifier.

 

Exemple :

On évoque Charlie et je dis « à force d’insulter des gens, voilà ce qui arrive »

Tout de suite, mon fils et sa copine me disent « alors tu dis que c’est bien fait pour eux » !

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Quand donc ais-je dis pareille horreur ? relisez moi !

J’aurais préféré polémiquer sur le fait d’avoir le droit ou non d’insulter une partie du peuple, sur le concept « quelle différence entre une insulte et une mise en boite humorisitique », etc…

Bref.

A ma question « quels sont les avantages de l’UE ? »

« Les musées sont gratuits pour les étudiants »,

Et sinon ?

Hormis en boucle ; « c’est bien l’UE » et une demande que je récite les traités européens parce que sinon alors c’est que je parle sans savoir. La seule fois où il me demande un truc factuel, c’est un truc impossible !

BREF !

 

 

Ah mais OUI ! Mais c’est bien sûr !

Un pote m’avait dit que gougueule avait chassé la tête de son fils, programmeur, avec les carottes suivantes :

- Villa à Zurich mise à disposition gratuitement pendant 6 mois

- Salaire de 6000 euros par mois au début puis progressif.

Avec le monopole que détient (encore) gougueule, il peut distribuer ce genre de carottes de manière illimitée.

 

 

 

https://www.les-crises.fr/la-veritable-origine-de-google-repose-partiellement-sur-des-bourses-de-recherche-sur-la-surveillance-de-masse-allouees-par-la-cia-et-la-nsa/

Chacun son Drone-puce !

- C’est pour votre sécurité, physique et mentale, bien entendu.

- Oui, je m’en rends bien compte mais j’ai une question : mettons qu’une idée non-convenue me vienne, que va t-il se passer ?

- Pas d’inquiétude, je vous rassure, une mini-décharge électrique vous rapellera ce qui est correct.

- Je vous avoue que je me sens soulagé, merci !

- Vous savez, avec ce nouvel appareillage, tous ceux qui passent à l’acte radical de l’exercice de l’esprit critique sont éliminés, vous n’avez donc aucun souci à vous faire.

- Monsieur, je ne vous serai jamais assez reconnaissant, merci ! et je vais vous recommander à mes connaissances.

 

 

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow