Espinas y flores

- Madre, ¿porqué el arbolito
Que produce este botón
Tan hermoso, tiene espinas
Que causan tanto dolor?
- Todo el mundo es así,
Hijo de mi corazón:
Cerca de la flor, la espina,
Junto a la espina, la flor.
- ¿Porqué se marchitan, madre,
Las flores de tu rosal,
Y las espinas del mismo
No se marchitan jamás?
- Por que muy poco, hijo mío,
Dura la felicidad;
Pues los dolores se quedan

Y los placeres se van.

 

Luis Cordero (1833-1912)

 

 

qcCC-uaymG8

Шипы и розы

-Зачем, скажи мне, мама, – тут,
На ветке чудных роз,
Шипы колючие растут
И колят нас до слез?

-Всë так устроено, сынок,
Срывать их не спеши:
Ведь там, где шип – там и цветок,
А где цветок – там шип…

-Но почему, скажи, тогда
Мир так несправедлив?
Увяла роза навсегда,
А шип, как прежде, – жив.

Ах, милый, ты ведь то постиг,
Что испытал любой:
Проходит быстро счастья миг
И остается боль.

(преводчик мне неизвестен – М.Г.)

Луис Кордеро – эквадорский поэт, президент Эквадора 1892-1895

 

(merci à mon grand ami russe Mikhail pour ce poème dont ma mère inspirée utilisait des morceaux pour nous parler de ses rosiers et leurs épines).

 

 

 

 


Archives pour la catégorie Non classé

MAIS ? MAIS ? pourquoi tout l’monde a pas son gilet jaune ?

Après ce que nous a fait ce gouvernement, je ne comprends pas.

La télé ? Mais même si les gens posent leur cul devant la boîte à cons, ils doivent bien voir les mutilés !!

Ah  ? Ils veulent pas voir ?

Ou, trouvent-ils normal que des gens  qui vont manifester soient mutilés-handicapés à vie ?

Ça, je ne parviens pas à le croire.

Alors ? La peur ?

Oui, probable, on se fait virer de son taf si le directeur fait parti de ceux qui rêvent d’avoir la place d’en haut…

Ou si ce directeur subit des pressions…

Oui, ça doit arriver ausi.

La peur, disais-je,

OUI.

Et elle est bien normale devant cet étal de boucherie.

Ceci dit, si nous étions tous gilets jaunes,

Ce « pouvoir » serait neutralisé.

La peur, disais-je, de l’après peut-être ?

Ben ?

Il y a des gens responsables dans ce pays et qui aiment leur pays et ses habitants et très franchement je ne vois pas en quoi ils pourraient être pires que ceux qui sont « placés » !

Et je suis même sûre qu’ils feraient mieux très rapidement.

Alors ?

Peur de quoi ?

De toute façon, le monde que les « placés » nous préparent va tous nous engloutir,

Alors ?

Qu’est-ce qui est dérangeant dans le fait d’être sollicité pour donner son avis ?

La peur de donner son avis ?

Ben si on en est arrivé là, franchement…

Il serait temps que ça change !

Et puis, au-delà de tout,

Un mépris, presque une haine de certains contre les Gilets jaunes ?

Mais ? Mais ?

Ça ne me paraît pas possible à moins-ce d’avoir eu depuis six mois, le cul collé devant la tv sans en bouger et d’avoir été obligé de lire les immondices d’éditocrates moisis en bouffant des merdes dont le prix devrait déjà vous inquiéter.

Ça ne me paraît pas possible à moins-ce d’être devenu apatride d’esprit et de coeur.

 

 

 

Comment gagner « un pognon de dingue » ?

La guerre.

La mondiale fait gagner un pognon de dingue…

Pas une mondiale mais une furtive et décisive.

Beaucoup de morts comme dans toutes ces sales et putains de guerres.

Et pas de remise à zéro comme l’espèrent les Mattafs de tous horizons.

La guerre a changé et prend mil visage, ceux des révolutions de couleurs, des guerres hybrides, de l’exterrioralité du droit… de la mise en place de conflits intérieurs et de leur envenimation jusqu’à l’objectif voulu…la destruction du pays.

La guerre je l’espère sera furtive mais atteindra profondément les Mattafs là où il ne leur reste pas grand chose pour « s’élever » :

Leur orgueil.

 

 

Protégé : 8 ans Sorin

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

J’suis un clown plein aux As et magicien

Demain,

Je crée :

- Un comité de village pour évaluer le niveau de vie de mes concitoyens.

- Un comité départemental de recueil de données des comités de village. (profitons-en ils existent un peu encore : avec le RIC on sera vite renseigné…)

- Un comité de réflexion sur les points émergents des travaux réalisés.

- Je demanderai aux gens de nommer expressément une personne autour d’eux reconnue pour avoir oeuvré au bien collectif. Nous en connaisssons au moins tous une ou un. Souvent ce sont des hommes, Des bâtisseurs. (c’est plus maternel d’élever la progéniture parce que oui, c’est comme ça, au départ, les femmes allaitent. ;o)). Et oui, être femme ou homme est différent, ce qui n’empêche nullement des « vases communiquants ».

Bon, je digresse…

- Parmi ces personnes désignées par les citoyens, je (nous) désignerai par tirage au sort une partie des gens qui re-construiront la nation.

Le concept sera : Nul besoin de partis.

Le seul parti restant la nation et ceux qui la peuplent.

Je suis un magicien,

Demain,

Il fera jour.

À force de trop tirer sur le mérpis,

Les parvenus des pouvoirs, les corrompus seront amenés à partir ou à rejoindre le peuple pour créer autre chose.

Toujours sans parti, le seul étant la nation et ceux qui la peuplent.

La suite est un travail en commun, une réflexion politique,

Pas dans un sens de parti,

Dans un sens de gestion de la cité.

 

J’suis un clown plein au As qui se dit :

« Tiens, je vais tout partager exactement comme le fait chaque habitant de ce pays, selon ses moyens ».

Et pis faut avouer que sans chacun de ces habitants et leurs contributions,

Je me demande où je dormirais.

C’est pour ça, au final,

Que j’suis un clown.

 

 

La Dignité,

Celle qui fait que les gens se cachent.

Celle qui fait que plus de 300 000 personnes en France ne demandent ni « allocations » chômage, ni RSA.

C’est sans doute pareil dans le reste du monde.

Son côté tragique est quelle est devenue démesurée alors qu’elle est normale et le signe d’être une personne qui se respecte.

Être digne, c’est aussi accepter que pour une minorité ce concept n’existe pas.

Et quand cette minorité s’arroge un droit sur votre dignité,

Alors elle est coupable.

Coupable peut-être de n’être pas composée de personnes.

Coupables d’ignorer ce qu’est, intrinsèquement, fondamentalement,

La dignité.

La dignité est le respect de soi, ce qui fait qu’on lève la tête,

Ce qui fait qu’on est debout.

Sa démesure pourtant est criante.

Dans une société de gaspillage généralisé,

La dignité ne devrait pas empêcher de vivre.

Manger, avoir l’eau courante, du chauffage, des soins médicaux.

Comme moi, beaucoup de gens n’ont jamais revendiqué de ne plus participer aux zallocs de l’ANPE ou à celles de la caffe; etc.

Au contraire.

Vous, personnes éloignées envers et contre vous d’une vie politique,

Celle de la cité,

Votre dignité ne devrait jamais, jamais être objet à marchandages.

300 000 personnes dignes,

Et je prie celles que j’aurais oubliées,

De me pardonner.

 

dignite

 

 

AHAHAHAHAHAHAHA, merci François Asselineau !!!!

Les « Rôti », « la poisse », mouarffffffffffffff, comme ça va bien à ce gouvernement de branquignols !!

Quelle honte pour notre pays ces macron, chiappa, castaner, et leur clique de parvenus idiots !!!

Ils sont les seuls à se croire…on ne sait pas trop quoi tellement ils sont vides.

 

à l’étranger ces connards sont moqués chaque jour et la stupéfaction règne : comment en France avoir de tels abrutis dans un soi-disant gouvernement ? Sûr, la France est le pays du « Dîner de con » et trouve chaque jour un nouveu champion dans « la France d’en haut ».

 

 

 

Occitanie

IMG_4653

 

 

 

Séjour en Occitanie

IMG_4614

 

 

Autisme, retenter, autrement

La décision a été vite prise de ne plus recevoir ce jeune autiste que j’ai déjà évoqué.

Ma vieille fille laide de chef de service m’a posé des questions qui m’ont laissée pantoise et lucide sur ses peu de compétences en autisme.

Elle n’a par ailleurs pas pointé le fait qu’un autre intervenant auprès de ce jeune adulte, refuse d’utiliser les programme fait de pictogrammes et prévenant le jeune de ce qu’il va se passer et avec qui.

Nous avions décidé le 22 février au vu du déménagement qu’AUCUN changement ne se ferait pendant un mois.

Or, et sans nous prévenir, notre vieille fille chef de service moche a donné deux jours de congés à un intervenant très spécialisé en autisme et s’occupant principalement de ce jeune en individuel – et ayant une forte relation avec ce jeune – sans m’en avertir alors que je suis référente, j’aurai pu préparer ce jeune correctement et éviter ainsi qu’il n’explose.

J’ai vécu un moment douloureux quand l’intervenant « éducateur spécialisé » qui refuse l’éducation structurée m’a violemment envoyée me faire voir…

Alors que je disais pareil que lui…

Il est clair qu’il « déconstruit » ce jeune, il m’a déclaré qu’il avait élevé deux ados et que pour ce jeune, c’était le moment de laisser s’exprimer sa personnalité…

Il faisait tout ce que le jeune voulait…

Très structurant et pour un autiste…

 

Pauvre jeune qui s’est éclaté sans avoir rien compris.

Maintenant, je vais jouer le tout pour le tout et essayer une fois encore de le faire revenir parmi nous.

Je vais organiser un environnement où il pourra dire s’il veut revenir ou pas.

Et pis c’est tout.

;o)

 

 

 

12345...38

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow