Orchis

IMG_4789

 

 

 


Archives pour la catégorie salvatrice, ma Terre

Un endroit charmant,

Un endroit où j’ai rencontré des Arbres Majestueux,

Une forêt étendue, surplombant sa gracieuse générosité, l’Eau.

Un endroit très beau,

Dont jamais je n’ai rêvé.

À deux pas de mon nid.

 

 

 

 

 

 

 

Je suis la mère, et je pleure

J’ai nourri en mon sein, 

Les êtres vivants.

Les ai abreuvés d’eau fraîche, d’amour, de fruits et de miel.

Je ne comprends toujours pas aujourd’hui la persévérance de certains d’entre eux à me saccager.

Je donne toujours, encore,

Mes fruits les plus beaux.

 

 

Неумелое хайку, или, лучше, «Без названия»

6 октября 2018 года, Екатерина Балог (Тhот Екатерина)

Одним боком – в прошлом,
Другим – рвёшься в будущее,
В середине –
Блуждающий огонёк танцует меж корней.

За ночью – день,
За луной – солнце,
Облака, голубое небо -
В середине.

За смехом – плач,
За младостью – старость,
В середине -
Жизнь
Блуждающим огоньком
Танцует.

Я тепло благодарю вас Михаил Губкин Я очень рада, что вы принесли поэзию своим соотечественникам.

 

 

Namiki_Hanging_Cherry_12m

 

 

Sachez-le, on ne reviendra jamais en arrière !

Tous les génocides d’animaux dont nous sommes les responsables font définitivement disparaître la beauté sauvage.

Nous rendons-nous compte de ce que nous faisons ?

Que peut-être un monde où il n’y aura plus aucun animal à part « l’être humain » entouré de béton et d’écrans  ?

Un non-monde.

Apèrs les animaux qu’on aura tous massacrés, on massacrera la flore (c’est bien parti) !

Et notre extinction à ce moment là sera inéluctable.

D’un magnifique jardin, nous aurons fait un caveau géant.

Et on me dit que « l’humain » est la plus intelligente des créatures ?

Je me permets d’en douter.

 

 

 

 

 

 

l’être humain, un monstre, un cancer pour la vie sauvage

J’ai pleuré en regardant ça, l’humain est un monstre ! pour le fric, il détruit tout !! les animaux sont plus « humains » que les choses à deux pattes qui terrorisent la planète.

Je suis un ourang-Outan

 

Orang-outan_GI_107246949_0

 

 

 

 

Vertige

Je l’ai éprouvé bizarrement en rejoignant les montagnes moyennes de France.

Ayant vécu 10 mois en ville, j’ai éprouvé un vrai vertige non pas de haut mais de profondeur de champ.

La région est magnifique.

La ville où j’étais aussi,

Splendidement décorée d’une belle végétation composée principalement d’arbres.

Partout ces présences fortes primaient à Donetsk.

Les arbres.

Et en été des roses  partout,

Un goût ; une vraie beauté.

Cela m’a à chaque fois marquée.

 

Il existe aussi ce regard neuf sur un endroit où vous avez vécu et où vous revenez, que vous n’étiez plus à même de « regarder », de voir.

Mon intérêt pour la photographie m’a sans doute facilité un nouveau regard sur une région où j’ai vécu longtemps.

 

Ici, j’ai eu droit au ballet du brouillard se faufilant dans les vallées puis, s’estompant laisser place au soleil, puis,

Revenir.

Magnifique coton absorbant les couleurs,

Il en dévoilait l’instant d’après l’admirable beauté,

Un coin de ciel bleu pur,

Un vert sapin profond.

Un brouilard à la Hamilton,

Léger et rapide.

Fugace.

 

 

 

Si tout l’argent des guerres

Était utilisé à la bienveillance,

Nous connaîtrions le paradis,

Notre terre,

Bien habitée.

nPNcIwgbzN0

 

 

 

Je suis femme et jumelle de la terre

Comme elle j’enfante,

Comme elle je déploie les plus belles fleurs,

Comme elle je me pare de bijoux-fruits,

Comme elle au printemps,

Ma robe s’envole au gré du vent.

Je suis femme et je suis la terre.

Partout, je donne à boire et à manger,

Je soigne.

Je suis la terre et je suis femme.

Я женщина – двойник земли,

Я рожаю, как родит она,

Как она, я выставляю напоказ самые прекрасные цветы,

Как она, я украшаю себя драгоценностями-плодами,

И как у неё весной,

Мое платье колышет ветер.

Я женщина, я на земле.

Я везде, я даю пить и есть,

Я вылечиваю.

Я земля, и я женщина.

Traduit en russe par mon ami Mikhail Goubkine.

 

mALPo7iQz2Y

 

 

 

 

Je me meurs, Я умираю, traduit en russe par M.M.Goubkine

Мое сердце сдавлено эгоистоцитозом, равнодушецитозом, корыстоцитозом, расистоцитозом, трусоцитозом.

В моих венах текут бактерии финансоцитоза, вирусы банкоцитоза.

Мои легкие забиты лживоцитозом, лицемероцитозом.

Мои почки не успевают фильтровать ревностоцитоз, завидоцитоз.

Мои глаза застит расчётоцитоз, мненаплеватьцитоз.

Я умираю.

В припадках растратоцитоза меня пачкают, душат отходами,

Подлые метастазы рынка охватывают мои члены.

Я – Земля.

Я умираю.

xTAGqrPbRW0

 

 

 

 

1234

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow