Tous métis

Il y a très très très longtemps, dans une tribu quelque part sur la terre :

gha baci !

don mehsxo juafk.

mani, puli, puli !

gad ! jehji, gu canli !

murnia ? gah lito ?

mirno, mirno, padic !

« gah lito, kuo ber lagni ! »

mirno huni dap koli,

petri luida,

mirno dua mapsui,

huni jalta mag.

huni fua padno ti, gah lito.

huni fsa jalo, huna devci huni lat.

« gah lito huni luida, huni poatu »

 

Traduction :

C’est le moment !

Je vais accoucher.

Allez, pousse, pousse !

Super, tu as une fille !

Mais ? pourquoi blanche ?

Chef, chef, viens voir !

« blanche, jamais vu ça ! »

Le chef inspecte la petite créature,

Tout est normal.

Le chef se gratte le bout du nez, il réfléchit.

Il n’a jamais vu ça, un bébé aussi blanc.

Il scrute les regards posés sur lui, tous attendent ce qu’il va dire.

‘le bébé blanc est normal, il restera ici »

Des années plus tard, une belle jeune fille au cheveux clair se marie avec le fils du chef.

Cette jeune fille, nous l’avons nommée albinos : teint très blanc, cheveux presque blancs et yeux bleus.

9 mois plus tard, elle met au monde un métis, il n’est ni noir comme son papa, ni blanc comme sa maman, il est de teint très mat, a les yeux bleus et les cheveux blonds crépus.

;O)

Ce garçon devenu grand devient  père, il a quatre enfants, trois filles et un garçon.

Ses filles sont brunes aux yeux clairs, le garçon est albinos.

Deux de ses filles mourront en bas âge, sa fille restante deviendra mère à son tour, elle aura une fille, blonde aux yeux marrons, à la peau claire, quand à son frère albinos, il aura deux fils, très bruns de peau aux yeux clairs.

Ils auront eux aussi des enfants…..

Dans cette tribu, les mariages entre personnes de peau claires deviennent privilégiés car tout le monde préfère le blanc qui s’apparente au jour, jour où on voit venir le prédateur plutôt que le noir où le prédateur surgit sans prévenir.

;O)

 

 

 

 


Archives pour la catégorie SF , Qui sait?

Ce monde est fou…

De toutes part mensonges, manipulations, vols, meurtres de masse, spoliations des peuples, immigration comme arme de destruction massive, tromperies des gouvernants. Mise en place de sociétés sur-médiquées, sur-conditionnées, sur-alimentées, sur-équipées de choses inutiles, de gadgets pollueurs, sur-exploitées.

Un monde où on n’a pas trop envie de vivre et où ceux qui ont gardé de la sagesse ont disparu, sont invisibles.

Un monde qui nie à la terre sont droit à l’existence et au respect comme il nie aux animaux le droit d’y vivre.

Un monde où la majorité des gens sont ceux qui « comptent pour rien » et ne sont considérés que comme des « acheteurs » se rendant aux multiples chapelles du consumérisme.
Un monde où le gaspillage, la destruction sont devenus quotidiens, où la notion de droit de l’homme n’est qu’un épouvantail pour mieux zigouiller, voler.
Un monde gouverné par des malades sociopathes.
Un monde dans lequel nos enfants n’ont pas d’avenir à moins-ce de devenir eux-mêmes les serviteurs des bourreaux.
Un monde qui malgré tout voit chaque jour des gens s’aimer malgré l’égoïsme érigé en vertu biblique.
Un monde qui a su inventer la roue et qui demain pourrait bien ré-inventer l’amour et ce respect qui lui font tant défaut.

Pour cette naissance, les convulsions seront absolument terrifiantes.
En tant que femme, j’ai survécu aux douleurs atroces de l’accouchement, le monde aussi y survivra.

La puissance du courant collectif qui ne supporte plus l’injustice a commencé comme une vague, elle finira en tsunami.
Préparez-vous.

 

 

 

Pierre Alexeiévitch Kropotkine Coopération et socialisme 1895

https://fr.wikisource.org/wiki/Coop%C3%A9ration_et_socialisme

 

 

 

Y a un truc quand même !

Ayant discuté avec des personnes de plusieurs pays je constate que nous sommes tous rendus au même verdict : les puissants se foutent complètement de nos vies et nous voient comme des « déplorables ».

Ils oublient que sans nous, ils sont incapables de se nourrir, pour le moins.

Faudrait voir à le leur rappeler, dès fois.

Nous n’avons pas besoin d’eux comme ils ont besoin de nous.

 

 

 

à quel moment vont-ils injecter la drogue des cannibales dans les réseaux d’eau potable ?

La drogue des cannibales est une drogue qui donne la rage aux humains, ils se jettent sur tout ce qui est vivant pour le mordre, hommes, animaux.

Je trouve que les gens qui travaillent à ces expériences sont des monstres.

Décidément,

C’est du Sauron,

En pire.

L’industrie du cinéma annonce le jeu.

C’est elle qui prépare les gens au futur fabriqué.

Regardez, il y a seulement 15 ans, les films de vampires étaient peu nombreux, faites-vous même le constat.

Et les films d’horreur avec des zombies ressemblant étrangement à des camés à la drogue de cannibales….?

J’suis bien contente d’avoir mon âge, parce que cette science fiction là marquera la fin de l’humanité telle que je l’ai connue.

Mais, peut-être pas, finalement ?

Peut-être que les peuples vont lever la tête et se redresser ensemble face au danger mortel d’être gouvernés par des sérials-killers ?

 

 

 

 

Ma société préférée

Est celle où l’autre compte autant que soi.

Celle où les humains inter-dépendants les uns des autres et conscients de cette inter-dépendance se respectent et respectent également la Terre-Mère.

Elle se nomme Utopie et Demain.

ère haut

On s’baladerait en ville,

On cass’rait la gueule à tous ceux qui cherchent des noises aux passants, on s’rait très forts, on gagnerait toujours et les malfrats auraient peur de nous et finiraient par se calmer et disparaître.

:)

Il y a 5000 ans, nous vivions sur Mars

Nous étions heureux, vivant sans envie, sans agression, en paix, mais leur espèce venue d’ailleurs débarqua et a entreprit de nous contaminer,  essayant de nous exterminer sans y parvenir.

Elle  pensait  avoir réussit. Elle  était capable de s’adapter et d’engrosser nos femmes.

À force de terreur,

Elle  avait finit par s’accaparer le pouvoir. Elle ne pouvait vivre qu’en se nourrissant de la souffrance, de la peur, de la mort, du sang des autres.

Elle avait inventé un paradis un enfer, une Histoire pour mieux nous posséder.

Elle avait écrit que nous descendions d’une autre espèce, endémique de notre planète.

Ces spécimens ressemblaient  beaucoup aux autres habitants de Mars à la différence près que leur nourriture était mentale, des vampires des sens.

Ainsi, le bonheur, la joie, les faisaient trépasser aussi sûrement que si vous preniez aujourd’hui une dose de cyanure.

Seules les souffrances physiques et mentales étaient suffisamment nourrissantes pour qu’ils survivent.

À cette fin, ils entretenaient le chaos.

Ces vampires  cherchaient désespérément une autre terre parce que leurs besoins de malfaisance détruisait tout et avait fini par transformer Mars en désert,

Comme toutes les planètes où ces monstres avaient réussit à débarquer.

Ils la trouvèrent enfin et la baptisèrent Terre.

Suffisants, ils avaient omis dans leur prétention,

Que toute mémoire survit à son histoire et se transmet dans les gênes, au delà des temps.

Et que malgré toutes leurs précautions, nos gènes se souvenaient du temps d’avant et au fil des temps, des spécimens immunisés de cette avidité de nuisances, survivaient.

Et ils eurent beaucoup d’enfants.

 

 

 

Dans un pays qui n’est pas sur terre,

On oblige les gouvernements qui dérapent à prendre des vacances.

Gentiment, parce que dans ce pays, les gars y signent un truc qui dit que si ils vont à l’encontre des intérêts du peuple,  le peuple utilise son droit de les mettre en vacances.

Les gars dans ce pays remercient chaleureusement le peuple de les entretenir si généreusement à l’aide de facilités et autres conforts inhérents à la fonction.

Les gars en fait dérapent très peu.

C’est un pays très  lointain et imaginaire, comme vous vous en doutez.

C’est ça, la science fiction.

:)

 

 

 

Transparence

An 2042 et un jour.

Au tribunal des crimes contre les hommes et la planète :

 

Mes chères consœurs, mes chers confrères,

L’audience va s’ouvrir.

 

Nous avons à juger un cas qui, si il est simple, nous alerte sur les dangers de la résurgence des fraudeurs alimentaires.

En effet, vous avez devant vous le PDG de Nutriamaxwho,

Inculpé pour n’avoir pas satisfait à la norme ISO 201114514273 qui oblige les industriels de l’alimentation à payer un labo indépendant, choisit par les consommateurs, afin qu’ils puissent effectuer des test gratuits sur les aliments qu’il leur vend.

Cela fait 27 mois que ce monsieur reçoit les plaintes de ses clients sans leur donner de réponse.

Là, où je suis moi, stupéfait, c’est qu’il ai fallut 27 mois pur démasquer cet intrigant, de combien de victimes cet homme est-il responsable ?

Sa négligence nous oblige à sévir selon l’article A+ 14Cx21, et à fermer son commerce.

De plus, il passera les 36 prochains mois au jardin collectif.

Il sera interdit d’exercer son métier dans l’agro-alimentaire.

Si il y a récidive,

Monsieur Co Laurent sera emprisonné le reste de ses jours et condamné à manger ces propres produits que nous prendrons soin de stocker en vue de sa détention.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

- oui, je ne suis pas le seul responsable…

- Monsieur, vous êtes bien le Président Directeur Général ?

- euh, oui, en effet

- Donc vous êtes responsable en premier chef et oui, vous êtes dans le vrai, vous n’êtes pas le seul, nous avons 137 directeurs et directeurs-adjoints à juger.

 

 

 

123

Villaines-les-Rochers |
Prostitution : faut-il péna... |
Fo Ville de Bourges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dans la vie tout est signe
| Pierreapplegallery
| Apple Gallery - iknow